Archives de Tag: paganisme

Saint Sébastien et la peste : l’analogie entre flèches, sagittation, espoir de guérison

L’article partagé sur le site Persée, portail de revues scientifiques en sciences humaines, écrit par Jean Claude Schmitt, dans « Archives des sciences sociales et religions » année 1977, volume 44, numéro 40-42 (il résume un ouvrage intitulé  » Le Culte de saint Sébastien en Alsace. Médecine populaire et Saints Guérisseurs  » écrit par Marie Madeleine Antony-Schmitt, lien vers notre compte Delicious)  présente l’historique du culte de Saint Sébastien, les origines et les causes, liées à l’apparition de la peste. Pour ce il s’appuie sur l’exemple alsacien.

On sait que le saint dès la fin du VIIème siècle, à Rome est invoqué pour protéger la ville contre la peste : depuis Homère la flèche est associée à cette épidémie mortelle, le dieu grec est connu pour avoir frappé la ville de Troie par ses flèches, répandant l’épidémie dans la ville entière. Saint Sébastien apparait dans un premier moment comme une des communes appropriations chrétiennes du paganisme. Mais après cette connotation négative de la flèche, car associé à la peste, vient une connotation positive : elle devient l’instrument du salut du saint, il en a fait l’instrument de sa salvation, les archers de Dioclétien lui ont donné le pouvoir d’intercéder auprès de Dieu. C’est une des raisons principales pour laquelle ce saint précis, devient un objet de dévotion intenses lors des épidémies de peste, et suscite l’espoir de guérison de la part des fidèles.

La chrétienté  et son iconographie réservent des la fin du Moyen Age une place pour le saint dans les retables comme protecteur contre la  peste au coté de Saint Roch, et à la même époque, des guildes d’archers se placent sous la protection directe de saint Sébastien.

Publicités

Saint Sébastien devient saint protecteur de la peste.

En guise d’introduction pour comprendre la relation entre Saint Sébastien et la peste, particulièrement sur l’assimilation des flèches du martyre comme bubons de la peste, nous vous proposons cet article de l’encyclopédie Universalis en ligne rédigé par Martine Vasselin: l’iconographie de la Peste, l’auteur nous présente une rapide iconographie de la peste à la Renaissance, et évoque rapidement le rapport entre la sagittation et les bubons de la peste.

Avec ce contexte de peste en Italie, Saint Sébastien devient un véritable saint protecteur contre ce fléau envoyé par Dieu. La connexion du martyre par « sagittation » (frappé de flèches) avec la peste n’est pas due au hasard. Dans la mythologie gréco-romaine, Apollon, le dieu-archer, peut apporter la peste avec ses flèches; l’image de Sébastien fut le moyen de christianiser cette tradition.Cette dévotion tient aussi de plusieurs miracles qu’il aurait réalisé, notamment à Rome, Les chroniques de Paul Diacre relatent que la ville de Rome fut sauvée d’une épidémie de peste dévastatrice vers 680, grâce à l’intercession du saint.

Pour approfondir, vous trouverez en ligne, via l’outil de numérisation google books, l’ouvrage Peste: entre épidémies et sociétés Volume 28 de Michel Signoli, D. Chevé, et A. Pascal, Édité par Firenze University Press et 2007.

Ce livre retrace bien entendu l’histoire de la peste d’une façon générale, mais on y trouvera en détail l’explication du statut de Saint Sébastien comme Saint protecteur.